Elena TARASOVA

Elena Tarasova 

ElenaTARASOVA-2Eléna Tarasova a terminé le Conservatoire de Moscou (a fait les cours du professeur, de l’artiste du peuple de la FR Serguéï Leonidovitch Dorenski et du professeur, de l’artiste émérite de la FR Pavel Tigranovitch Nersessian, les cours d’accompagnement du professeur, de l’artiste émérite de la FR Margarite Ivanovna Kravtchenko, l’ensemble de chambre du professeur, de l’artiste du peuple de la FR Tigrane Abramovitch Alikhanov), elle est le lauréat des concours internationaux, du prix «Lyre d’or’, ‘la femme de l’année’, ‘l’élite créatrice de Moscou’», professeur du Conservatoire de Moscou, membre de World Piano Teachers Association, auteur des concepts et directeur artistique de certains projets de musique.
Eléna Tarasova donne beaucoup de récitals et de concerts symphoniques à Moscou et dans plus de 60 villes russes, prend part aux festivals internationaux à l’étranger (France, Italie, Autriche, Allemagne, Tchéquie, Japon). Elle a eu la chance de participer à de gros projets européens dont le festival Radio France à Monpellier, le festival de l’Orchestre national à Lill, le festival «Les Pianos Folies». On a noté la maestria de l’interpretation scénique de la pianiste dans la Grande, Petite salles et la salle de Rakhmaninov du Conservatoire à Moscou, dans la salle de concils à la cathédrale du Christ le Sauveur, dans les salles de Svetlanov, de Chambre, de Théâtre de la Maison Internationale de Musique, la salle de Vroubel à la galérie Trétiakov, Russia; «Le Corum» (Montpellier), la salle du Conservatoire à Lille, au Palais des Congrès (Le Touquet), France; à Steinway-Haus (Düsseldorf), à Ballsaal Altes Kurhaus Aachen (Aachen), Allemagne; à la Maison populaire de Vinograda (salle de concerts «Maïakovski»), à la chapelle Betlémské à Prague; à Kioi Hall (Tokyo), à NHK Osaka Hall (Osaka), à Alti Hall, à Kyoto Concert Hall (Kyoto), à Shirakawa Hall (Nagoïa), à Tohoku Fukushi University, à Music Palace «Keyaki Hall» (Sendaï) etc.
Une vie de concerts chargée a offert à Elena la possibilité de coopérer avec beaucoup d’artistes dont les lauréats des concours internationaux, en particulier Gaïk Kazazyan (violon), Kirill Rodine (violoncelle), Antone Pavlovski (violoncelle), un artiste officiel de Steinway & Sons Andreï Yarochinski (piano), Leonard Schreiber (violon, Belgique), Pavel Baranski (baryton), le quatuor à cordes «Rusquartet» etc. Eléna s’est produite avec l‘Orchestre symphonique du Conservatoire à Moscou, l’Orchestre symphonique de la République Tatarstan, les orchestres de chambre et symphoniques des villes russes.
Le répertoire d’Eléna couvre la période depuis l’époque du baroc jusqu’aux oeuvres contemporains. Les concerts de la pianiste ont été diffusés à Radio France, la station de radio «Orphée» et celle du Fond «Monde russe».
Depuis 2010 Eléna est professeur au Conservatoire à Moscou. Elle prend part au travail du jury des concours et des festivals, organise les ateliers en Russie et à l’etanger (Japon, Bosnie et Herzégovine, Serbie). Depuis 2015 elle est membre de World Piano Teachers Association.
Eléna est l’auteur des idées et le directeur artistique d’un grand nombre des projets musicaux.
«La pianiste Eléna Trassova ne se distingue pas que par l’abnégation dans le métier mais aussi par l’hônneté et la sincérité avec le monde et elle-même. Cela se sent surtout dans son travail: pas d’agitation et de désir de plaire au public, et par conséquent le maniérsime et le suivi de la mode sont en retrait, et la noblesse humaine se marie harmonieusement avec la noblesse d’interprétation scénique ». Docteur ès arts S. Goloubenko.

«Il est à noter en particulier la manière d’interpréter d’Eléna Tarassova qui réunit la douceur, une technique filigranée et la force qui lui a permis d’exceller dans la réalisation des personnages de musique différents… ». Revue «Musicien russe»

«…Chopin, Lizt, Rachmaninov sont l’élément d’Eléna où elle maîtrise toutes les couleurs du jeu du piano… Le rituel commence pendant lequel rien n’existe sauf la Musique. C’est le professionalisme de grande valeur…». Revue «Musicien»

«Un touché délicat et gracieux d’Eléna Tarassova a laissé une impression excellente. «La rondeur» de la phrase, le traitement des détails et une attitude intelligente envers eux, une fine technique impeccable, tout cela à coté de l’aspiration «de transmettre l’image de l’oeuvre et pas «de construire une image du récitant virtuose». La qualité qui n’est pas très fréquente chez les pianistes contemporains qui sont souvent enclins à «la sportivité»…». Revue «Florestan»

www.elenatarasova.ru